Chaque année, le burn-out frappe près de trois millions de salariés, toutes professions et secteurs d’activité confondus.

La personne est arrêtée pour une durée moyenne d’environ deux ans. Reprendre le chemin de l’entreprise après une aussi longue absence n’est pas chose aisée.

Source : FOCUSRH – Publié le 04/10/2017

Pour accéder à l’article dans son intégralité, cliquer ICI