Question pertinente au moment où les réformes du droit social en préparation (les fameuses ordonnances) visent à réduire le champ d’action et les pouvoirs des instances représentatives du personnel dans l’entreprise…

Et bien, le résultat démontre que ces réformes ne se font pas avec l’accord des salariés, qui à 83% restent convaincus de la nécessité de disposer de plusieurs instances représentatives du personnel, et notamment de mieux défendre l’intérêt des salariés.

Le 04 juillet 2017 – technologia.fr

Pour accéder à l’aticle intégral, cliquez-ici