Les dirigeants de BNP Paribas, de la Société Générale et de Natixis ont vu leurs salaires fixes inchangés pour 2018 et leurs rémunérations variables baisser.

Philippe Brassac est l’exception qui confirme la règle. Le directeur général de Crédit Agricole SA (CASA) s’est vu attribuer au titre de 2018 un salaire fixe et un bonus en hausse, alors que les rémunérations fixes des patrons des trois autres principales banques françaises sont restées inchangées et que leurs parts variables ont baissé.

 

Source : 28/03/2019 L’AGEFI Quotidien / Edition de 7H

 

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE